Plongée sous-marine : les éco-gestes d’un plongeur responsable

plongee-responsable

Parce qu’ils sont vitaux pour la planète. Parce que des milliers d’espèces marines vivent un véritable bouleversement à cause du réchauffement climatique et de la pollution. Parce que les petits gestes de chacun peuvent changer beaucoup de chose. Les récifs coralliens sont aujourd’hui menacés de disparition. Voici les éco-gestes à adopter si vous faites de la plongée sous-marine. 

Les récifs coralliens en danger

L’homme est une menace pour les récifs coralliens. Je ne vais pas vous faire une liste détaillée des causes scientifiques de la situation mais voici quelques chiffres alarmants à retenir. D’après les derniers bilans scientifiques, les écosystèmes coralliens sont en déclin : 20 % des récifs de la planète sont déjà détruits alors que 24 % sont en danger de disparition. Ils estiment aussi que d’ici 2050, 26 % des récifs coralliens seront également en danger de mort.

plongee-sous-marine-les-bons-gestes

Quand on sait que les récifs coralliens sont parmi les plus anciennes formes de vie du monde animal et qu’ils jouent un rôle important dans le bon fonctionnement de notre planète, il est temps de s’en préoccuper et d’adopter les bons gestes pour éviter de les nuire.

En dehors de l’eau :

De manière générale, n’achetez aucun souvenir de vacances qui participe à l’extinction d’espèces marines. On voit souvent des touristes qui achètent dents de requin, coquillages, coraux, carapaces de tortue, étoiles de mer et autres poissons asséchés… BANNISSEZ ces souvenirs de vacances qui coûtent la vie à des êtres vivants et qui ne servent à rien une fois ramenés à la maison !

commerce-illegal-dents-de-requin

Au restaurant, ne la jouez pas aventurier pour avoir des anecdotes à raconter au retour des vacances. Ne goûtez pas aux soupes d’ailerons de requin qui sont arrachés à la mer et qui sont souvent des espèces en voie d’extinction. Si vous aimez le poisson, renseignez-vous plutôt sur leur provenance. Profitez-en pour découvrir les poissons pêchés localement avec des méthodes de pêche plus sélectives qui respectent davantage les ressources et écosystèmes marins.

Enfin, avant de vous baigner et de plonger, oubliez la crème solaire ou plutôt, choisissez-en une qui ne nuira pas l’environnement. En effet, d’après le rapport du professeur Danovaro, les ingrédients que contiennent les crèmes solaires sont extrêmement toxiques et mortels pour les coraux.
Face à ce constat alarmant, des crèmes respectueuses de l’environnement ont vu le jour. C’est notamment le cas des crèmes Evoa créée par le surfeur Edouard Thouvenot que vous pouvez retrouver sur Greenweez à des prix accessibles. 

Avant de plonger :

Dans un premier temps, choisissez un centre responsable.
Pour les plus exigeants, voici une liste de structures qui agissent pour une plongée plus respectueuse en retraitant déchets et eaux usées et qui investissent dans le développement local.

Dans tous les cas, évitez les centres les plus touristiques où les bateaux se comptent par centaine lors des excursions. Privilégiez donc les centres qui multiplient les éco-gestes comme le choix d’un mode d’ancrage adapté aux sites.

anemone-fish-plongee-sous-marine

Renseignez-vous ensuite sur l’endroit que vous allez découvrir, cela vous permettra d’adapter votre comportement en fonction des animaux que vous croiserez. Je me souviens par exemple que lors de mon baptême de plongée en Thaïlande, mon instructeur m’a présenté en amont toutes les espèces que j’allais peut-être rencontrer. C’est comme ça que j’ai appris que les poissons balistes sont très agressifs lorsqu’ils protègent leurs petits et qu’il vaut mieux éviter des les approcher pour ne pas les perturber.

Sur le bateau, ne jetez aucun déchet dans la mer (cela semble logique mais croyez moi, j’en ai vu plus d’un le faire).

Le saviez-vous ? Un filtre de cigarette met près de 7 ans à se décomposer et une bouteille en plastique plus de 1 000 ans ! Préférez donc une gourde réutilisable plutôt que des bouteilles d’eau en plastique.

Sous l’eau :

plongee-sous-marine-responsable

Sous l’eau, vous allez découvrir un autre monde, un monde magique mais fragile. Le moindre frottement peut détruire un corail et perturber les animaux qui en font leur habitation. Alors pensez à palmer doucement et ne pas vous poser sur un rocher.

Ne cherchez pas à rentrer en contact avec les animaux, ils sont dans leur univers et vous, vous n’êtes que des visiteurs. S’ils se cachent, c’est qu’ils sont stressés alors patientez sans bouger. Les poissons retrouveront leur calme et sortiront de leur cachette.

De la même manière, ne nourrissez aucun poisson car cela pourrait pervertir leur comportement et déséquilibrer complètement l’écosystème. Alors si une excursion propose de nourrir des poissons, requins ou autre animal marin, boycottez-la !

Enfin, ne prélevez rien lors de votre visite sous-marine et ne gardez que des images en tête 🙂

Si le sujet vous intéresse, je vous conseille de lire la charte de longitude  » La charte du plongeur est une source de réflexion pour que chacun d’entre nous s’interroge sur notre manière de consommer la plongée… est-ce durable ? est-ce équitable ? Ce code éthique s’adresse à tous les plongeurs, les fédérations de plongée, les voyagistes, et les centres de plongée. «  explique François Sarano, docteur en océanographie et plongeur professionnel.

Et si vous avez des informations supplémentaires ou d’autres conseils à donner, n’hésitez pas à nous les partager 🙂

Photos :©Pixabay

Laisser un commentaire