L’île de Penang, un musée à ciel ouvert

Imaginez une ville dans laquelle les temples bouddhistes côtoient à merveille les mosquées, les temples hindous ou même les églises. Une ville où les vestiges de l’histoire s’entremêlent incroyablement avec les constructions ultra modernes. Bienvenue à Penang en Malaisie, ville de tous les contrastes. Parce que j’ai eu un véritable coup de coeur pour cette île et plus particulièrement la ville de Georgetown, je vous partage mes découvertes.

rues-georgetown-Penang

Située au nord-ouest de la péninsule Malaisienne, cette île fait partie de l’état de Penang. Elle atteint presque les deux millions d’habitant. Mais ce qui a particulièrement retenu mon attention lors de ma visite, c’est la capitale de l’état : Georgetown et c’est dans cette ville que j’ai passé la plupart de mon temps lors de mon voyage à Penang.

balade-ruelles-georgetown-Penang

En effet, c’est à Georgetown que les contrastes sont les plus saisissants. Avec un patrimoine culturel incroyable, le paysage urbain de la ville mêle curieusement tradition et modernité. Ce melting pot se remarque aussi à travers les différentes religions omniprésentes en Malaisie. En effet, en déambulant dans les rues de cette vieille-ville, on peut à la fois entendre l’appel de la prière pour les musulmans, tout en observant les cérémonies chinoises dans les temples, sans oublier les nombreux stands de fleurs qui servent d’offrandes aux Dieux hindous. Bref, Penang, et particulièrement Georgetown, est une véritable mosaïque culturelle et bon sang, qu’est-ce que ça fait du bien de voir autant de diversité mais surtout de tolérance !

temple-hindou-geoegetown-Penang

mosquee-georgetown-Penang

inspirations-chinoises-Penang

Un peu d’histoire

Quoiqu’il en soit, Penang n’est pas une île paradisiaque sur laquelle vous trouverez des plages exotiques. C’est son histoire qui la rend si attractive. Et avant de visiter Georgetown, il faut comprendre son histoire pour en apprécier toutes ses facettes.

Auparavant, l’île de Penang appartenait au sultan de Kedah et donc à l’état de Kedah en Malaisie. Mais lorsque le capitaine anglais Francis Light débarque en 1786, il s’empare de l’île et promet au sultan de Kedah en échange de protéger les frontières contre les invasions. Dès lors, il crée la capitale de Georgetown en honneur au roi George III d’Angleterre et au nom de la Compagnie Anglaises des Indes Orientales. À partir de ce moment, l’expansion de cette colonie explose et Penang devient une plaque tournante commerciale entre l’Asie et l’Europe.

Outre la colonisation de l’île par les Anglais, de nombreux chinois du Sud y ont migré entre le 19 ème siècle et les années 1930. Ce qui explique la place importante de la culture chinoise sur l’île.

Toutes ces raisons et ces richesses historiques ont valu à Georgetown d’être inscrite au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO.

vestige-colonial-georgetown-Penang

Balade-Georgetown-Penang

Que faire à Penang ?

Admirer l’architecture coloniale du centre historique 

Comme je le disais, Georgetown regorge de vestiges coloniaux. Les vieilles bâtisses ont traversé les époques et ça se voit. Le mieux, c’est de se perdre dans la ville pour observer toutes les façades tantôt blanches tantôt colorées. Les devantures des maisons possèdent presque toutes des voutes et vous verrez parfois au sol, de vieux carrelages authentiques. Le seul hic ? Il n’est pas évident d’être piéton à Georgetown car sous les voutes, les scooters et autres aménagements empêchent le passage. Prudence donc…

architecture-Georgetown-Penang

architecture-Georgetown-Penang

architecture-voute-georgetown-Penang

Il fait très chaud mais surtout très humide et cela se voit sur les façades car les peintures ne tiennent pas et sont rarement en bon état. Si cela peut en rebuter plus d’un, moi, je trouve que ça fait partie intégrante du charme de la ville

humidite-Penang

Se balader sur les jetées « Clan Jetty »

Cette fois, c’est en bord de mer et plus précisément sur les quais de Pengkalan Weld que je vous propose de vous rendre. Ces jetées sont de véritables petits villages sur l’eau avec de jolies petites maisons sur pilotis. Le Chew Jetty est le plus connu mais il regorge de petite boutiques touristiques et par conséquent, il est très fréquenté.

Je vous conseille donc de vous promener tout au long de la route pour découvrir toutes les autres jetées dans lesquelles vous trouverez des maison encore habitées par des familles. Quoiqu’il en soit, si vous allez au bout des jetées, vous aurez une superbe vue sur la mer et sur le fameux pont de Penang qui relie l’île à la péninsule malaisienne.

jetees-Clan-Jetty-Georgetown-Penang

Aller à la recherche des œuvres de street art de Georgetown

Outre son architecture et ses vestiges du passé, Georgetown est aussi réputé pour ses nombreuses œuvres de street art. L’histoire a commencé en 2010 lorsque l’état de Penang fait appel au studio « Scutpture at work » pour créer des sculptures en fer forgé afin d’illustrer le multiculturalisme, propre à la ville. Toutes les sculptures ont été créée de manière humoristique et font la signature de Georgetown. Elles permettent aussi d’en savoir plus sur les habitants puisqu’elles représentent souvent des scènes de vie.

street-art-georgetown-penang

De plus, lors du festival de la ville en 2012, l’artiste lituanien Ernest Zacharevic a eu carte blanche pour s’exprimer et représenter sa vision de la ville. Ce sont les œuvres les plus connues de Georgetown car elles mettent en avant des enfants associés à des objets réels. Depuis, de nombreux artistes indépendants se sont joins au projet et ont ajouté leurs touches personnelles. Ne vous fiez donc pas aux cartes que l’on vous donne si elles ne présentent qu’une vingtaine d’oeuvres. Je vous conseils de vous perdre dans la ville pour en découvrir le plus possible car même les œuvres les moins connues valent le détour !

street-art-georgetown-penang

street-art-georgetown-penang

street-art-georgetown-penang

S’imprégner de l’ambiance indienne du quartier Little India 

Le quartier Little India est une véritable invitation à la culture indienne.Vous pourrez y découvrir de nombreux magasins de CD et DVD, des boutiques de bijoux et vêtements traditionnels indiens de poteries traditionnelles mais vous pourrez aussi apprécier le délicieux parfum des épices et des fleurs et enfin vous faire bercer par la musique bollywood que l’on entend dans toutes les rues du quartier.

little-india-georgetown-Penang

little-india-georgetown-Penang

fleurs-little-india-georgetown-Penang

Visiter le temple Kek Lok Si

C’est sur la colline d’Air Itam (colline des grues) que se trouve le temple Kek Lok Si, réputé comme étant le plus grand temple d’Asie du Sud-Est. Avec ses multiples inspirations (chinoises, thaïe, birmane…), ce sublime temple regorge de trésors. En plus des nombreuses salles de prières, des clochers, des sublimes jardins fleuris et du bassin aux tortues situé à l’entrée (les tortues sont signes de prospérité dans la culture chinoise), vous pourrez admirer les deux principales attractions du site.

temple-Kek-Lok-Si-Penang

Tortues-temple-Kek-Lok-Si-Penang

temple-bouddhiste-kek-lok-si-Penang

statues-bouddhas-temple-kek-lok-si-Penang

bouddha-temple-kek-lok-si-Penang

La première est la statue en bronze à l’effigie de Kuan Yin (déesse de la miséricorde) et qui fait plus de 30 mètres de hauteur. Pour y accéder, nous avons dû payer 6RM par personne pour prendre un ascenseur et monter en haut de la colline. Mais le prix vaut le détour car au-delà de la statue, nous avons été époustouflés par la vue sur la ville de Georgetown.

statue-Kuan-Yin-temple-Kek-Lok-Si-Penang

Vue-sur-Georgetown-Penang

Enfin, la deuxième attraction phare est la pagode de Rama VI. Aussi appelée « pagode aux 10 000 bouddhas », elle est composée de 7 étages et est ornée de 10 000 statuts en albâtre et en bronze. Prenez le temps d’admirer son architecture singulière : sa base est d’inspiration chinoise, la partie centrale, Thaïe et le sommet est plutôt d’inspiration birmane. Une fois de plus, si vous empruntez les escaliers pour vous rendre tout en haut, la pagode offre une vue imprenable sur la ville. Nous avons aussi beaucoup aimé le jardin et potager relaxants à souhait, qui entourent la pagode. Pour y entrer, nous avons payé 2RM par personne.

pagode-Temple-bouddhiste-Kek-Lok-Si-Penang

Temple-bouddhiste-Kek-Lok-Si-Penang

Goûter à la ‘street food’ malaysienne, hindou ou chinoise !

Comme dans beaucoup de pays d’Asie, des stands s’installent partout en plein air et proposent une cuisine de rue à tomber par terre. Si vous aimez la bonne bouffe, la cuisine de Penang devrait, à elle seule, vous convaincre de visiter la ville. En effet, c’est l’une des plus réputées en Asie. Et tout comme les différentes cultures présentes dans la ville, la gastronomie de Penang mêle saveurs malaises, chinoises et indiennes… De quoi émoustiller toutes les papilles et ravir tout le monde !

habitant-georgetown-penang

Laisser un commentaire