Les îles Perhentian, le paradis de la plongée et du snorkeling

plage-exotique-îles-Perhentian

Plages paradisiaques aux eaux turquoises, fonds marins à couper le souffle, jungle tropicale… Les paysages des îles Perhentian font rêver et sont dignes de cartes postales. Découvrez que faire sur les îles Perhentian ainsi que mes conseils pour un séjour authentique et respectueux de l’environnement… Parce qu’elles le valent bien !

Situées au nord-est de la péninsule malaisienne, les Perhentian sont un ensemble de plusieurs îles et îlots dont seules deux sont habitées : Besar (la plus grande île mais la plus calme) et Kesil (la plus petite île et la plus fêtarde). Les autres (Suru Dara Lait, Serenggeh et Rwa islands) sont inhabitées et donc sauvages.

eau-transparente-plage-Perhentian

Plage-tortue-Perhentian-island-resort3

Les îles Perhentian font aujourd’hui partie du « Pulau Redangd National Marine Park ». En ce sens, elles sont protégées et il est interdit d’y pêcher et de nuire à l’environnement en général (prélèvement des coraux, jeter des déchets dans la mer…). Il faut d’ailleurs payer une taxe de 30 RM (6,31 €) pour y accéder. Toutes ces raisons sont censées faire de Perhentian, un lieu encore sauvage et intact mais visiblement, toutes les instructions données à l’embarcadère ne sont malheureusement pas toujours respectées (je reviens sur ce sujet, un peu plus bas).

Dans tous les cas, si vous aimez les plages paradisiaque, le snorkeling et la plongée, vous allez être époustouflé ! Mais qu’on se le dise, à part faire du farniente sur les plages et découvrir l’incroyable diversité marine, il n’y a rien d’autres à faire.

Les fonds marins :

Les fonds marins des îles Perhentian sont à couper le souffle. Tortues, poissons perroquet, poissons clown, requins à pointe noire, poissons perroquet à bosse, balistes, coraux multicolores… Voici ce que l’on peut observer en plongeant ou en faisant simplement du snorkeling dans l’incroyable univers aquatique de Perhentian.

Parce que toutes les espèces ne vivent pas au même endroit, des excursions en bateau proposent d’effectuer un trip pour les découvrir toutes en quelques heures. Sauf que qui dit attractions touristiques, dit aussi dérives. De loin, j’ai ainsi observé tous les va-et-vient des bateaux dans lesquels les touristes sautent, comme des dingues, à la moindre apparition d’une tortue ou d’un requin. Sans parler des cris « shark shark SHARKKKKK » qui ne font qu’effrayer ces pauvres bêtes en recherche de tranquillité. Je vous conseille donc de bien choisir votre circuit, si vous en choisissez un.

Sur la grande île de Pherentian :

nager-avec-tortue-Perhentian

Où voir des tortues à Perhentian ? 

Pour les raisons citées ci-dessus, nous avons choisi de nous rendre par nous-même sur la plage du Perhentian Island Resort afin d’y observer les sublimes tortues vertes. Sur cette plage (comme sur la plupart d’ailleurs) des bouées flottent pour indiquer les zones de baignade, je vous conseille de nager jusqu’à ces dernières et de les dépasser si vous souhaitez voir les tortues (soyez tout de même vigilant, les bateaux ne remarquent pas toujours les nageurs!). Ensuite, soyez attentif et observez le fond. En effet, nichées à 4 mètres de profondeur environ, les tortues de mer se nourrissent de plantes des herbiers marins. Puis attendez qu’elles remontent vers la surface pour respirer et nager à leur côté et profiter de ce moment tout simplement magique. Vous pouvez aussi vous rendre sur Turtle Sanctuary Beach pour en observer.

Un petit aperçu de ce moment magique en vidéo (n’oubliez pas de mettre la vidéo en HD) :

Où voir des requins à Perhentian ?

Sur la pointe du sud-ouest de l’île de Besar, il n’y pas vraiment de nom puisqu’il n’y a pas de plage à ce niveau mais vous pouvez demander à votre hôtel, où se situent les « shark point » pour avoir une idée un peu plus précise. Quoiqu’il en soit, n’ayez pas peur, ces requins, présents la plupart du temps dans les récifs coralliens, sont totalement inoffensifs ! En effet, les requins à pointe noire, mesurant environ 1,60 m, sont très timides et ne cherchent pas à rentrer en contact avec l’homme. Pour s’y rendre, nous avons choisi de louer un kayak (comptez 15 RM par heure, soit un peu plus de 3 €), que nous avons laissé sur une petite plage sauvage à quelques dizaines de mètres de nage du site.

Un petit aperçu des requins en vidéo (n’oubliez pas de mettre la vidéo en HD) :

Les îles aux alentours :

Comme je le disais plus haut, j’étais réticente à l’idée de participer à une excursion pour rencontrer la faune et la flore sous-marine des îles Perhentian. Et oui, quand tu vois l’absurdité de certains touristes qui voulaient absolument toucher les pauvres tortues, j’ai préféré m’éloigner des excursions phares. Au delà d’avoir vu des tortues et requins par nous-même, je me suis renseignée pour me rendre dans les îles aux alentours, réputées comme étant beaucoup moins fréquentées.

Négocié avec l’hôtel (Bayu Dive que je ne recommande d’ailleurs pas du tout car ils ont essayé de nous arnaquer lors de notre note de fin de séjour), nous avons payé cette sortie en bateau 50 RM (10 €), pour nous rendre avec quelques personnes de l’hôtel sur 3 îlots encore vierges où seule la jungle domine. Et là, juste Waouh, je n’ai jamais vu des fonds marins aussi exceptionnels avec une aussi bonne visibilité ! Et quelle bonheur d’être presque seul au monde pour découvrir ce petit paradis. Nous y avons vu des poissons arc-en-ciel, poissons clown (les célèbres Némo), poissons aiguille, balistes, des coraux multicolores et bien d’autres encore…

Voici quelques images dans cet endroit exceptionnel (n’oubliez pas de mettre la vidéo en HD) :

En revanche, sur la deuxième île, j’ai été très attristée de voir que la plupart des coraux étaient presque tous morts. Comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessous.

coraux-morts-Perhentian

Enfin, plus loin sur la troisième île, la vie marine est un peu plus active que précédemment et nous avons eu la chance de pouvoir observer une petite famille de poissons incroyablement grands : les poissons perroquet à bosse. Malgré leurs tailles imposantes (environ 70 cm et pouvant atteindre 1,30m) et leurs mâchoires protubérantes, ces poissons ne sont pas agressifs et ne vous feront aucun mal.

Admirez ces poissons majestueux en vidéo (n’oubliez pas de mettre la vidéo en HD) :

Malgré le fait que les fonds marins des îles Perhentian soient une zone protégée, j’ai pu observer de nombreux locaux (conducteurs de taxi boat notamment) jeter leurs mégots de cigarette dans l’eau. Aussi, certaines plages sont loin d’être propres. Je ne compte pas le nombre de fois où j’ai ramassé des sachets, des canettes et autres déchets… Si la préoccupation environnementale n’est pas encore prise en compte comme il le faudrait en Malaisie, les petits gestes de chacun peuvent faire la différence. Alors, ne donnez pas à manger aux poissons (cela est très nocif pour leur équilibre), ne jetez rien dans l’eau, n’arrachez pas de coraux et profitez avec les yeux uniquement !

Retrouvez aussi tous mes conseils pour adopter les éco-gestes d’un plongeur responsable !

Infos pratiques à retenir absolument :

– Il n’y a pas de distributeur de monnaie sur place, alors pensez à retirer de l’argent avant votre arrivée même si la plupart des petits hôtels prennent la carte bleue, ce n’est pas le cas des Taxi Boat.

– En parlant des Taxis Boat, c’est l’un des seuls moyens de se déplacer sur l’île. En effet, l’île étant encore sauvages et préservée, il n’y a aucune route. En revanche, il existe quelques chemins de randonnée en pleine jungle pour la traverser.

taxi-boat-Perhentian

Bon à savoir : si vous décidez d’emprunter ces petits chemins, pensez à vous munir de chaussures couvertes plutôt que des tongs car le chemin est parfois boueux et en pente. Enfin, si les animaux sauvages vous font peur, sachez que vous aurez de fortes chances de rencontrer de gros varans ainsi que des petits reptiles mais aussi des singes à lunettes, serpents, araignées et autres insectes. Rassurez-vous, ils ont tous plus peur de vous que l’inverse. Seul bémol : lors de notre petit treck, nous avions oublié de mettre de l’anti-moustiques. Résultat ? Nous sommes revenus avec une dizaine de piqures. Alors, ne l’oubliez pas ! Quoiqu’il en soit, c’est une super expérience que de se retrouver en pleine jungle avec comme seuls bruits, ceux des animaux…

plage-sauvage-Perhentian

– La connexion wifi est extrêmement mauvaise ! Normal quand on sait que les îles sont perdues dans l’océan et qu’elles ne possèdent pas beaucoup d’infrastructure. L’avantage, vous pourrez véritablement faire un break et être coupé du reste du monde. L’inconvénient ? Si vous devez travailler (comme moi pour le blog 😉 ) ou rester en contact avec vos proches, il vous faudra être ultra patient !

– Le prix de la nourriture et des produits en général sont plus chers qu’ailleurs en Malaisie. Logique quand on sait qu’il faut tout importer et que l’île ne vit que du tourisme. Pensez donc à manger local si vous voulez faire des économies !

– Enfin, étant proche de l’équateur, le soleil est extrêmement puissant. Autrement dit, si vous ne vous protégez pas, vous risquerez de cramer dès le premier jour et vous voir gâcher vos vacances. On m’avait prévenu mais je ne pensais pas que c’était à ce point. Lors de notre première sortie en snorkelling, je suis revenue rouge écarlate et Dieu merci, la biafine existe. Conséquence ? Nous avons nagé en pantalon et tee-shirt (comme les malaysiens) les jours suivants…

plage-sauvage-Perhentian-island

Comment aller à Perhentian ?

Pour y aller, nous venions de l’île de Langkawi (à l’ouest opposé) et nous avons choisi de prendre un bus de nuit pour traverser en largeur le pays. Cela nous a coûté 70 RM par personne (moins de 15 €) et le prix englobe le bateau (Langkawi à Kuala Perlis), le bus jusqu’au port de Kuala Besut et enfin le bateau jusqu’aux îles. Il existe également les mêmes formules au départ de Kuala Lumpur. Sinon, il est possible d’y aller en avion en atterrissant à l’aéroport de Kota Bharu situé à 60 km de l’embarcadère.

N’hésitez pas à nous partager aussi vos retours d’expérience 🙂

Plage-tortue-Perhentian-island-resort2

3 Commentaires

  1. Ton article me donne envie. Sais tu quelle est la meilleure saison pour y aller ?

  2. Flow dit :

    Bonjour, ravie que cela te donne envie 🙂 Tout d’abord, à cause de la mousson, les îles Perhentian sont ouvertes de début février à septembre (enfin, les logements sont fermés le reste du temps et les bateaux ne prennent pas toujours le risque d’y aller à cause de la houle plus puissante à ce moment-là). Je dirai donc qu’il faut y aller entre les mois de février et septembre et particulièrement entre mars et mai 😉

  3. Merci beaucoup pour le renseigenement

Laisser un commentaire